CENTRE TECHNOLOGIQUE ITALIEN

« retour aux Actualités

CENTRE TECHNOLOGIQUE ITALIEN

TechnologiezentrumItalien.jpg

Makino met en place un nouveau centre de référence en Europe méridionale.

En mai 2011 Makino ouvrira son nouveau Centre Technologique Italien dans le « triangle dynamique » délimité par Milan, Bergame et Brescia. PRECISELY s’est entretenu avec Andréa Fritzsch, Directeur Général MAKINO Europe du Sud, pour en savoir plus sur les intentions et les objectifs du Centre Technologique de Cavenago.

PRECISELY: Pourquoi avoir construit ce centre technologique?

Fritzsch: « Makino souhaite apparaître davantage en conformité avec son identité réelle – qui n’est pas celle d’un simple fabricant de machines mais plutôt celle d’un fournisseur de solutions. Nous voulons nous rapprocher de nos clients et leur offrir l’assistance technologique nécessaire afin qu’ils puissent exploiter à fond le potentiel de nos machines et pas seulement profiter de leur qualité. »

PRECISELY: Quand Makino a-t-il pris la décision de construire le centre technologique ?

Fritzsch: « La décision d’investir dans le centre technologique Italien a été prise au cours de la récession la plus grave depuis les années trente. Makino a volontairement fait le choix de renforcer son image en Italie et dans le Sud de l’Europe en plein milieu d’une crise particulièrement sévère. C’est une décision sans précédent – un signe de courage et de clairvoyance à long terme. »

PRECISELY: Pourquoi avoir choisi ce site au nord de l’Italie ?

Fritzsch: « La région située entre Milan et Bergame dans la vallée de Perdana représente le coeur vivant de l’économie italienne. À Cavenago, nous sommes près de l’autoroute Turin-Venise, le second axe routier d’Europe par sa fréquentation. Cette zone est riche d’activités commerciales et industrielles, pas seulement l’industrie en général mais l’industrie mécanique en particulier. Nous voulons nous rapprocher le plus possible des PME qui ont besoin d’assistance pour développer leur technologie et d’un partenaire qui peut mettre au point avec eux des solutions d’avenir. En plus de son infrastructure routière, Cavenago dispose également d’un emplacement stratégique de premier ordre pour le Sud de l’Europe du fait de sa proximité avec trois aéroports : Milan Malpensa, le city airport de Milan Linate – à 15 minutes seulement – et Bergame. »

PRECISELY: Quelle est la vocation du centre technologique ?

Fritzsch: « Avant tout, il s’agit de transférer la technologie à nos clients et d’établir des partenariats avec eux : il ne s’agit pas de leur apprendre comment fabriquer des pièces, mais nous pouvons tous profiter d’un échange mutuel d’informations, d’expertises et d’expériences. Nous allons organiser régulièrement des démonstrations et des séminaires et nous allons développer des technologies pour des applications d’usinage spécifique, en particulier autour de la technologie 5 axes. En s’intégrant pleinement dans les réseaux Makino au niveau européen et mondial, le centre technologique nous permettra de disposer du savoir-faire du Groupe et de le transférer à nos clients actuels et potentiels. »

PRECISELY: Quel sera le personnel affecté au centre technologique ?

Fritzsch: « L’effectif sera variable mais nous aurons toujours sur place des ingénieurs d’application de sorte que le centre technologique soit prêt à accueillir des clients et des prospects tous les jours pour leur faire découvrir nos machines en fonctionnement dans de bonnes conditions. »

PRECISELY: Quelle est votre orientation pour 2011 ?

Fritzsch: « En Europe méridionale nous allons continuer à développer la qualité et la fiabilité de nos supports d’application - et dans ce cadre le centre technologique italien jouera évidemment un rôle déterminant. Nous voulons également stabiliser définitivement nos services d’assistance et de maintenance. J’ai une excellente équipe en Europe méridionale pour les applications, la vente et la maintenance, mais jusqu’à ce jour la base opérationnelle n’a pas été idéale car nous ne disposions pas d’un emplacement aussi favorable. Aujourd’hui, je suis convaincu que 2011 sera l’année au cours de laquelle nous allons construire à partir du centre technologique des fondations solides pour nos opérations dans l’avenir. »

« retour aux Actualités