VOLVO CONSTRUCTION EQUIPMENT

« retour aux Actualités

volvo.jpg

SATISFACTION ET STABILITÉ – DEPUIS 1964

Volvo, le leader mondial des chargeurs sur pneus et des tombereaux articulés, investit dans les machines Makino.

C’est dans un recoin de l’énorme usine Volvo Construction Equipment d’Eskilstuna en Suède que sont alignées six Makino a92s. Les carters de transmission des chargeurs sur pneus sont usinés sur cette chaîne de production automatisée et Volvo est extrêmement satisfait de la stabilité et de la fiabilité de ses machines Makino.

Volvo Construction Equipment (CE) est le plus grand constructeur mondial de tombereaux articulés et de chargeurs sur pneus et l’un des leaders des engins d’excavation, du matériel de travaux publics et des engins de construction compacts. Les clients qui font appel aux engins Volvo viennent d’un large éventail de secteurs qui recouvre l’exploitation des carrières, le pétrole et le gaz naturel, les entreprises de service public et de construction de routes ainsi que la manutention et l’exploitation forestière. L’usine Volvo CE d’Eskilstuna fabrique des transmissions pour les chargeurs sur pneus et les niveleuses ainsi que des essieux pour les chargeurs sur pneus et les tombereaux articulés qui sont ensuite assemblés dans les usines de Suède, du Brésil et des États-Unis. Sur l’une des chaînes de production de cette énorme usine, six centres d’usinage horizontal Makino a92 (HMC) entièrement automatisés sont utilisés pour les carters de transmission des chargeurs sur pneus Volvo CE, depuis le relativement petit L60F jusqu’au gigantesque L220F. Håkan Wallin, acheteur stratégique chez Volvo CE, nous rappelle comment l’usine d’Eskilstuna en est arrivée à choisir les a92 en 2007-2008 : « Comme toujours, nous avons envoyé un appel d’offre à différents fournisseurs. Nous avons évalué tous les fournisseurs sur la base des exigences techniques et commerciales contenues dans le cahier des charges. Après des négociations finales avec trois fournisseurs potentiels, et de longues discussions en interne, nous avons décidé de retenir Makino. L’un des facteurs décisifs était la stabilité des centres d’usinage. C’était très important pour nous - à côté d’autres facteurs comme la productivité, le prix, l’assistance et la maintenance. » En Suède, les techniciens de Johan Nordström Verktygsmaskiner (JN), représentant de Makino en Suède, ont installé les six a92 et les ont intégrés dans le système intégré Fastems FMS avec son unité centralisée de stockage des outils. Bengt Svensson, directeur de la maintenance chez JN, était l’homme de la situation pour superviser l’installation, la mise en service et l’assistance après-vente car avant de rejoindre JN il a travaillé 22 ans pour Volvo CE à Eskilstuna.

Håkan Wallin : « Quand vous achetez un tel équipement, vous devez toujours vous attendre à une part d’imprévu. Mais dans ce cas, nous avons pu surmonter les petites difficultés très facilement avec l’aide de Makino Hambourg et de JN. Les machines ont été parfaitement bien mises en service et nous avons également eu affaire à un technicien de Makino Hambourg vraiment très impliqué qui a fait de l’excellent travail. » La ligne de production a92 tourne désormais sans problème depuis plus de trois ans. Chez Volvo Ce, le contremaître Anders Mezö et le chef d’équipe Göran Ackeberg sont tous les deux satisfaits de la performance. Göran Ackeberg : « Les machines fonctionnent parfaitement. Nous avons obtenu la stabilité que nous recherchions et la précision d’usinage également. Et nous sommes très contents de l’assistance JN. »

Les boîtes de transfert sont forgées en fonte ductile et transportées à Eskilstuna pour l’usinage de précision sur les a92. La ligne de production travaille en trois-huit du lundi au vendredi avec trois ou quatre hommes par équipe. Comme le résume Göran Ackeberg, « Dans ce système, le cerveau c’est Fastems, le coeur c’est la machine Makino et les jambes c’est nous. » Une fois que l’usinage est terminé, les boîtes sont nettoyées et stockées, prêtes pour l’assemblage à la demande et les essais finaux sur les bancs d’essai internes. Non loin de la ligne des a92 se trouvent trois machines Makino plus anciennes, deux A77 et une A66 utilisées pour l’usinage des soupapes. Les A77 ont été installées à la fin des années 90 et les A66 en 2004. Volvo CE est entièrement satisfait de leurs performances. Mais ces trois centres d’usinage font figures d’adolescents comparés à la Makino C40 cachée dans un autre recoin des 65 000 m2 de l’usine. Cette machine à rectifier les outils a été construite en 1964 et elle est toujours en service chez Volvo CE. Une précision et une stabilité de longue durée qui laissent une impression durable.

« retour aux Actualités